EN | ES

Veiller au grain :
Un fleuve et ses pilotes

Découvrez l’histoire du pilotage sur le fleuve Saint-Laurent et le métier de pilote maritime!

Le fleuve Saint-Laurent

Ah ! Le fleuve Saint-Laurent… ! Majestueux, immense, essentiel. Toutefois, de tous les cours d’eau sillonnant la planète, le « Fleuve aux grandes eaux » donne bien des maux de tête aux marins. Les vieux loups de mer le disent indomptable et les jeunes capitaines le redoutent. Le Saint-Laurent est réputé pour être un des fleuves les plus difficiles pour la navigation au monde. Pourtant, des milliers de navires aux cargaisons diverses empruntent chaque année cette route commerciale qui pénètre au cœur de l’Amérique du Nord.

Le passage de navires de plus en plus gros provenant de partout sur la planète signifie aussi plus de défis, de préparation et de planification. C’est à ce moment qu’entrent en scène les pilotes maritimes, vigies fidèles au poste pour assurer la sécurité du transport fluvial.

Mais qui sont ces pilotes ? Quel est leur travail ? Sont-ils encore nécessaires malgré toutes les technologies actuelles ? Et puis, le fleuve Saint-Laurent, est-il aussi capricieux qu’on le dit ?

Bienvenue à bord!

Carte montrant les principaux ports et ports intermédiaires + distance entre les ports
Source:CPSLC

Le pilote Arthur J. Gariépy à bord du S.S BELLE ISLE accompagné à gauche par l’apprenti Rosaire Morissette, 6 juillet 1933

< Remerciements

Appareiller sous le soleil, revenir sous la tempête >

CPSLC 2022